Métré

Méthodologie de travail – métré graphique 3D

Sur base de fond de plan dxf ou PDF, le travail consiste à modéliser en 3D le bâtiment à métrer. Cette opération permet de déterminer très rapidement et avec une grande précision les quantités exactes de matériaux à mettre en œuvre.

Tout élément dessiné est instantanément et automatiquement quantifié en longueur, en surface , au cubage et/ou à la pièce.

La vue 3D générée constitue un contrôle visuel immédiat du métré effectué.

Tous les types d'éléments dessinés peuvent être traités via des fonctions spécifiquement adaptées : murs, dalles, poutres, couvertures, lignes électriques, équipements, ... Tous les éléments créés peuvent être modifiés après-coup, phasés,  le métré étant constamment tenu à jour.

Le poste bibliothèque en relation au bordereau de base du client est associé à tout élément dessiné, de sorte que le système puisse à tout moment procéder au calcul des quantités à mettre en œuvre.

La modélisation est achevée, s’ensuit le traitement et la classification spécifique des données.  

 

Nos métrés sont :

  • Fiables :  Structure informatique sans encodage de quantité évitant les erreurs classiques des métrés.
  • Conviviaux : 
    • Fichiers transmis sous format Excel, pour une lecture et exploitation aisée.
    • Contrôle des métrés avec support graphique 2d et 3d.
  • Souples :  Modifications en fonction de l'évolution du projet sans risque de doublon ou d’oubli de report
  • Lisibles : Tableaux récapitulatifs ventilés dynamiquement par menus déroulants, selon différentes clefs du projets (par niveaux, par noyaux, par bâtiment, par locaux, ...)
  • Contrôlables :  Contrôle de quantité sur un simple clic, Ouverture de la fenêtre et développement du descriptif à la base de cette quantité.

Nous utilisons le logiciel Métricom pour l'ensemble de nos métrés.

Metricom est un logiciel intégré de dessin et de métré graphique destiné aux professionnels du bâtiment. Fonctionnant sous Windows, il offre un niveau de performance élevé, tout en préservant une grande souplesse d'utilisation.

Le système s'articule autour d'un module graphique pouvant fonctionner indifféremment en 2 ou 3 dimensions (production de plans ou métré graphique).

Le métré graphique

Le travail en mode 3D permet de déterminer très rapidement et avec une grande précision les quantités exactes de matériaux à mettre en oeuvre dans le bâtiment étudié.T out élément dessiné est instantanément et automatiquement quantifié et représenté simultanément dans toutes les vues.

La vue 3D générée automatiquement constitue un contrôle visuel immédiat du métré éffectué. Tous les éléments métrés sont numérotés et représentés graphiquement.

Tous les types d'éléments classiques peuvent être traités via des fonctions spécifiquement adaptées : 

murs, dalles, poutres, couvertures, lignes électriques, équipements, ...Tous les éléments créés peuvent être modifiés après coup, le métré étant constamment tenu à jour.

Le module de bibliothèque constitue la clé des opérations de métré. Un poste de bibliothèque est associé à tout élément dessiné, de sorte que le système puisse à tout moment procéder au calcul des quantités à mettre en oeuvre.

Toutes les opérations habituellement réservées à des programmes en dessin 2D ont été intégrées afin de rendre les opérations de métré aussi naturelles que le dessin.

Bien qu'il s'agisse d'un vrai logiciel 3D, son approche demeure remarquablement simple : 

Toutes les opérations s'effectuent dans des vues en deux dimensions, de manière à conserver une méthode de travail fidèle au dessin classique.

Cette approche originale, consistant à mêler judicieusement les vues 2d et 3d, rend possible le métré par digitalisation et le travail sur base de fonds de plans.

Les plans existant sur papier peuvent être métrés directement à l'aide d'une table à digitaliser. Les plans sont alors disposés sur la table puis calibrés (calcul de l'échelle pour chacun d'entre eux). Les vues en plans et les vues en élévations peuvent être exploitées simultanément, même si elles sont représentées à des échelles différentes.

Par ailleurs, n'importe quel dessin réalisé à l'aide des fonctions 2D peut être utilisé comme fond de plan (avec accrochage possible) dans une des vues (plan ou élévation) pendant le travail en 3D.

En particulier, l'importation de dessins au format DXF assure une compatibilité totale vis-à-vis de la grande majorité des logiciels de dessin.

Des métrés globaux, ventilés ou descriptifs, de même que les surfaces de coffrages peuvent être affichés ou édités à tout instant, ou encore exportés dans n'importe quel tableur ou traitement de texte fonctionnant sous Windows.

Toutes les vues produites (plans, élévations et perspectives) peuvent être manipulées par les fonctions 2D. A la demande, elles peuvent être automatiquement munies des numéros d'éléments, des quantités calculées et des références de bibliothèque.

Une interface commune

La méthode de travail, la disposition de l'écran et les fonctions utilisées sont parfaitement similaires quel que soit le type de "document" traité (plan 2D ou bâtiment 3D).

Des opérations comme les effacements, les translations, les rotations, les ajustements et les symétries se réalisent exactement de la même façon en 2D ou en 3D. De même, les méthodes de positionnement dans le dessin sont en tout point identiques : introduction de coordonnées numériques, relevé de plans par digitalisation, accrochage sur les éléments déjà dessinés, ...

Les possibilités d'enregistrement de macros sont également communes, de même que l'utilisation des fonctions "UNDO" (rembobinage de toutes les opérations effectuées) et "REDO" (opération inverse)