BIM 3D et protocole

 

1 – VISION ADM DE LA 3D

 

ADM réalise des maquettes 3D depuis 30 ans. Nous avons toujours soutenu la thèse suivante : si un bâtiment est dessiné en 3D de manière identique à sa future construction, si tous les éléments techniques sont représentés, les chiffres qui sortiront de cette maquette seront naturellement très précis et représentatifs de la réalité.

Avantage : la vision complète 3D est un outil incomparable.

Notre réflexion suivante a été de penser dessiner en premier lieu une maquette 3D de la stabilité (suivant les plans de l’ingénieur et comprenant les coffrages) et ensuite d’y intégrer la maquette architecture.

ADM depuis 30 ans cherche et trouve des clashes.

Notre vision, faite d’une très longue expérience, nous a permis, lors du passage d’ADM de Métricom vers REVIT, d’analyser les programmes REVIT en profondeur.

 

1er problème : les chiffres sortants de la maquette devaient être liés avec le bordereau du client.

Réaction ADM : Nous avons donc créé des bibliothèques adaptées pour chaque dossier. Cette expérience nous a permis d’élaborer une procédure précise dans nos maquettes actuelles (REVIT).

  1. Nous avons créé dans REVIT des familles ADM avec une bibliothèque (gabarit) complète préétablie ;
  2. Afin de conserver la personnalité de chaque dossier, la codification et l’intitulé du bordereau est intégré dans chaque famille, ce qui veut dire que n’importe qui cliquant sur un objet dans la maquette retrouve le numéro d’article du bordereau, l’intitulé et le détail des quantités ;
  3. Une 3ème liste BBSFB/FR – BBSFB/NL est ajoutée dans chaque famille.

 

2ème problème : détournement des familles obligatoires pour certains objets dans REVIT (gardes corps, coffrage automatique, enduits murs, plinthes, etc…).

Réaction ADM : nous avons trouvé les solutions pour dessiner dans la bonne famille l’entièreté des articles. Le résultat donne une reconnaissance immédiate à chaque projet. Par exemple, tous les enduits murs sont dessinés en réel.

 

3ème problème : transfert des métrés et bordereau sur Excel.

Réaction ADM : nous avons créé un programme interne permettant d’obtenir automatiquement avec totaux et sous totaux :

  1. Le bordereau complet,
  2. Le métré détaillé complété de tous les articles du bordereau,
  3. Un room by room avec tri par local. Tous les locaux sont situés et on retrouve l’entièreté des sols, murs, plafonds par article.?

 

2 – VISION ADM DU BIM

 

Le BIM chez ADM est une Méthode de collaboration pour tous les intervenants.

La méthode de collaboration utilisée par ADM sur un Projet est généralement de type Partielle. (niveau 2). Cette méthode de collaboration se distingue de la méthode de collaboration totale par le souci de garder les responsabilités des Auteurs de projet chez eux.

Dès le départ du projet, il est nécessaire de nommer un BIM MANAGER.

 

Rôle du BIM Manager

Il est le spécialiste du BIM dans une entreprise ou sur un projet particulier. Il maîtrise les processus de construction virtuelle et de documentation. Dans le cadre d’un projet, il assiste les différents intervenants de la construction dans la mise en place, la gestion et l’utilisation du BIM.

Quelques aperçus de son rôle :

  • Organiser et coordonner la construction de la maquette BIM ;
  • Coordonner les Intervenants pour ce projet ;
  • Contrôler que les maquettes des cotraitants respectent le protocole BIM et établir les rapports de conformité ;
  • Détecter les interférences à partir de la Maquette Numérique de chaque bâtiment/technique qu’il aura reçu par les différents coordinateurs BIM de chaque lot.
  • Se charger de la synthèse des différents modèles (gestion de conflits suivant certaines priorités, mise en commun du modèle) : détecter les collisions, proposer des solutions et coordonner ces solutions.
  • Créer le Protocole BIM et le mettre à jour,
  • S’assurer que les Maquettes Numériques de Travail contiennent tous les éléments d’informations nécessaires (ex : feuilles de présentation, nomenclatures, objets paramétrés etc…),
  • Fournir toutes les annotations nécessaires à la compréhension dans la Maquette Numérique de Travail.

 

Pour réaliser ce travail, il est nécessaire d’instaurer un langage de dessin, bordereau, 3D, lisible clairement par tous les interlocuteurs, dessinateurs, collaborateurs de chaque partenaire.

De ce fait, les modèles à appliquer par tous les partenaires sont inscrits dans un protocole élaboré par le BIM manager.

Lors de la phase de création, le BIM permet d’évoluer dans une maquette « totale » (architecture, stabilité, technique spéciales…) et de corriger avant le début des travaux tous les clashes et problèmes de la future construction.

Ensuite vient une maquette « exécution » et pour terminer avec une maquette as-built à la réception du bâtiment.